Non, ce n'est pas un chat...
Mar 29, 2016

Réseau social professionnel : La mauvaise stratégie d’entreprise de Viadeo

Rédigé par Alexandre Evain
dans la catégorie Blog, Stratégie Digitale

La stratégie d’entreprise de Viadeo est vacillante. En 2015, le réseau social professionnel subit une perte record de 23,3 millions d’euros. En 2013, le groupe avait déjà enregistré 13,1 millions d’euros de pertes, qu’il faut additionner aux 13,4 millions d’euros de 2014. En 3 ans, c’est donc près de 50 millions d’euros de déficit.

La stratégie d’entreprise de Viadeo en Chine est un échec

Fin décembre 2015, le réseau social professionnel a annoncé la fermeture de ses activités en Chine. Le marché chinois était pourtant le plus important avec 20 millions de membres sur les 60 millions que comptait au total le réseau social professionnel. Mais le groupe n’a jamais réussi à monétiser sa plateforme chinoise Tianji. Ce flop a eu un impact financier important sur la stratégie d’entreprise de Viadeo, puisqu’il aura pesé hauteur de 10 millions d’euros sur le résultat 2015 de l’entreprise.

Ce à quoi il faut ajouter 2,1 millions d’euros de pertes dues à “d’importantes dépréciations, principalement sur des frais de développement abandonnés dans le cadre de ce repositionnement” et 5,7 millions d’euros de “dépréciation d’impôts différés sur les entités étrangères consécutive au recentrage sur le marché français”.

Les réseaux sociaux professionnels ont du mal à trouver un modèle économique viable

Viadeo est entré en bourse en juillet 2014 avec un prix unitaire par action à 17,10€. Au moment où j’écris cet article, l’action est vendue à moins d’1,50€. Mais Viadeo n’est apparement pas le seul réseau social professionnel à avoir du mal à trouver son modèle économique :

LinkedIn, qui comptabilise 300 millions d’utilisateurs, a lui subit 165 millions de dollars de pertes en 2015. Pour autant, le groupe américain a généré un chiffre d’affaire 3 milliard de dollars et pèse toujours 15,65 milliards de dollars en bourse. Viadeo est loin de ces montants avec seulement 24,3 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2015 pour une capitalisation boursière à 15,6 millions d’euros, alors que l’objectif était fixé à 200 millions d’euros.

Alexandre Evain

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.