Non, ce n'est pas un chat...
Juil 15, 2015

Grexit, quelle stratégie de marque à adopter pour l’entreprise ?

Rédigé par Alexandre Amigouët
dans la catégorie Blog, Stratégie de Croissance

La société Grexit est victime de l’actualité. Elle se retrouve dans une tourmente médiatique et va devoir revoir sa stratégie de marque.

Si vous ne connaissez pas encore l’entreprise Grexit, c’est une société indienne fondée en 2011. Plus exactement, c’est une startup basée en Californie, à Palo Alto, qui propose des outils pour améliorer Gmail.

La stratégie de marque des deux associés fondateurs, Nitesh Nandy et Niraj Ranjan, était de choisir la marque “Open Inbox”. Finalement, c’est “Grexit” qui est choisi car c’est un mélange de “troupeau” en latin et “ça” en anglais. Ils ont souhaité avoir une marque plus subtile qu’Open Inbox.

C’était un excellent choix de marque. Ils ont connu un succès à leur démarrage et jusqu’en 2012. Les fondateurs ont réussi à réaliser une levée de fonds pour se développer à Palo Alto.

Le problème n’est pas vraiment un manque d’anticipation. On pouvait difficilement imaginer que le terme Grexit serait utilisé par tous les médias quelques années plus tard.

C’est la banque Citygroup qui a produit une note en utilisant le terme Grexit pour dire que la Grèce avant 50% de chance de quitter la zone euro. A partir de ce moment, de nombreux médias ont repris ce terme.

Le résultat a été une augmentation significative du nombre de visiteurs sur le site de la jeune société. Instinctivement, on pourrait penser que c’est une bonne publicité mais ce n’est pas vraiment l’avis des fondateurs.

En effet, la majorité des visiteurs ne recherchent pas la société dans Google mais de l’actualité autour du sujet de la possible sortie de la Grèce de la zone euro. Le référencement naturel est donc pollué par cet externalité. C’est comme si vous aviez des visiteurs dans votre magasin de vêtements qui recherchent des pizzas. Il n’y a aucune pertinence.

On pourrait imaginer que la société lance une campagne de pub décalée avec son nom. Ce n’est pas le choix qu’ils semblent faire. En ce moment, ils hésitent à changer complètement la marque tellement la connotation est négative. Ce n’est pas une première, le Daily Telegrah relève qu’une entreprise londonienne a fait le même choix car son nom, ISIS, est l’acronyme anglais de Daech.

Cet exemple nous montre qu’une stratégie de marque n’est pas une démarche paisible et qu’il faut être capable de s’adapter à tout changement de votre environnement.

Alexandre Amigouet

Commentaires (1)

Leave a comment

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.