Non, ce n'est pas un chat...
25 Déc 2018

Comment faire une vraie analyse de vos réseaux sociaux ?

Depuis quelques temps, la presse s’émeut à propos de Facebook qui aurait gonflé ses chiffres vidéos depuis 2014. Loin d’être une surprise lorsque nous comparions déjà à l’époque les chiffres entre Youtube et Facebook, cela est plus largement le symptôme d’une confiance parfois trop grande aux chiffres donnés par les réseaux sociaux. C’est pourquoi, en terme de stratégie digitale, il est important de faire une analyse de vos réseaux sociaux.

En effet, pour connaitre la véritable portée que vous pouvez avoir, que ce soit avec vos propres réseaux ou avec ceux de vos partenaires, il faut faire une analyse plus poussée des réseaux.

Mais sur quels indicateurs doit-on se baser pour mesurer son impact sur les réseaux sociaux ?

Dans cet article, je vais vous présenter et analyser les indicateurs proposés sur les réseaux sociaux*. Mais surtout, je présenterai les indicateurs un peu plus méconnus. Il faut les visualiser afin d’avoir l’image la plus fidèle de la portée de vos réseaux ou de ceux des partenaires avec qui vous souhaitez travailler.

Les indicateurs de base sont simples et à la portée de tous

Il s’agit des abonnés, des likes, des commentaires et des partages. Souvent faciles à obtenir car affichés sur les pages, ces indicateurs forment une première approche, mais peuvent parfois s’avérer être trompeurs.

Cet indicateur est le plus connu. Il indique la popularité et la capacité de portée potentielle de la page. Par exemple, un(e) instagrameur(euse) qui possède plus d’un million d’abonnés aura de grandes chances d’avoir plus d’influence et de portée qu’un(e) instagrameur(euse) qui en possède dix mille selon cet indicateur.
Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. En effet, les algorithmes et l’engagement de la communauté sont des variables qui vont amener à relativiser ce critère.

  • Les likes (pour Twitter / YouTube / Instagram / LinkedIn – J’aime sur post pour Facebook) :

Cet indicateur est difficile à juger. Il est certain que cela permet de mesurer l’engagement de la communauté. Cet engagement peut être parfois positif ou négatif comme sur YouTube. Toutefois, sur certains réseaux sociaux, une partie de la communauté est considérée comme une audience silencieuse. C’est-à-dire une partie de la communauté ne likera jamais le contenu malgré une consommation de celui-ci.

Un des cas les plus frappant sont les vidéos sur YouTube. Lorsque l’on analyse celles-ci, on peut remarquer qu’il y a souvent une grande différence entre le nombre de vues et de likes. Ceci mettant en avant une distorsion entre l’engagement supposé et réel. Cela rend donc cet indicateur intéressant mais ne donnant pas une véritable visibilité de l’influence possible.

Cependant, lorsque je dois analyser la portée d’une page, je ne me base pas uniquement sur ces indicateurs.

  • Les commentaires (pour Twitter / YouTube / Instagram / LinkedIn et Facebook) :

Cet indicateur est très similaire aux likes. C’est un très bon indicateur pour connaître l’engagement d’une communauté. Cependant, il existe toujours cette communauté silencieuse qui ne s’exprime jamais.
De plus, il faut souvent faire le tri entre les vrais commentaires et les spam. C’est donc un indicateur intéressant mais difficile à interpréter.

  • Les partages (YouTube / LinkedIn / Facebook ou retweets pour twitter) :

Les partages sont des éléments compliqués à interpréter car ils nous indiquent l’engagement de la communauté. Je dirais même que le partage est la manière la plus intime pour les membres d’une communauté d’exprimer leur appartenance.  Mais comme pour les likes et les commentaires, on retrouve cette communauté silencieuse qui peut fausser les interprétations.

Toutefois, parmi les trois indicateurs montrant l’engagement d’une communauté, les partages représentent l’indicateur le plus fiable et surtout le plus puissant. C’est grâce à ces partages que les posts touchent d’autres communautés qui sont inaccessibles par la portée naturelle de votre post. Il s’agit ici de la communauté la plus fidèle et donc vos meilleurs ambassadeurs.

Une analyse plus poussée

Devant les différentes possibilités, plus ou moins honnête, de faire augmenter ces abonnés, vues et likes ; je fais certaines analyses complémentaires. Elles me donnent une image plus pertinente et plus précise de la réalité.

  • Le ratio abonnés / vues (ou personnes touchées) :

Ce ratio permet de savoir quelle portée réelle a la page. Prenons l’exemple de deux pages avec une communauté similaire (1 million d’abonnés). Admettons qu’elles portent sur des sujets similaires et selon un rythme de publication similaire. La première page ne fait que 100 000 vues par post, alors que la seconde page fait 800 000 vues par post.

Le second cas possède une portée réelle plus importante malgré des communautés très similaires. La portée réelle donnée par ce ratio est ici l’indicateur que je recherche et qui me fait dire que la page du second cas sera plus appropriée pour avoir une plus grande visibilité.

  • Les ratios abonnés / likes et abonnés / commentaires

Reprenons notre cas précédent. La première page qui ne ferait que 100 000 vues par post mais plus de 90 000 likes et 30 000 commentaires en moyenne, possède donc une plus petite portée mais beaucoup plus qualifiée contrairement à la seconde page qui fait plus de 800 000 vues par post mais en moyenne 5 000 likes et 300 commentaires.

Avec l’ensemble de ces indicateurs et ratios, je peux ainsi déterminer le taux d’engagement d’une page et avoir une image plus précise de sa potentielle influence.

Dès lors, si vous souhaitez connaître la portée d’une page afin d’établir votre stratégie digitale, je vous conseille de prendre en compte les indicateurs traditionnels bien sûr mais également les ratios, aussi appelés taux d’engagement. Ces ratios vous fourniront une image plus fidèle et précise dans votre analyse. Surtout si celle-ci est basée sur un grand nombre de publications de la page. Et cela peut être complété par l’ensemble de statistiques donnés par les réseaux sociaux eux-mêmes.

Lors de l’établissement de cette stratégie digitale, je tiens à souligner qu’il ne faut uniquement se baser sur ces indicateurs et ratios. Ils sont importants mais ne constituent pas la seule variable à prendre en compte. En effet, il est important de travailler sur d’autres éléments tels que la typologie du public de la page, le budget à disposition et tous autres éléments attachés à la construction d’une stratégie digitale.

* J’exclurai ici Snapchat du fait d’une connaissance encore limitée de ce réseau social.

Merci à Marion pour sa contribution à l’article 😉

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.