Non, ce n'est pas un chat...
Oct 14, 2014

Banques et réseaux sociaux : le classement

Le site The Financial Brand a publié hier son classement des cent premières banques en fonction de leur présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, et YouTube).

Comment ce classement a-t-il été réalisé ? Il a comptabilisé le nombre de “Like” et de partages sur Facebook, le nombre d’abonnés sur Twitter (followers) ainsi que le nombre de tweets, et le nombre de vues et d’abonnés sur YouTube. Un coefficient a bien sûr été appliqué afin de mesurer au mieux l’influence de la banque étudiée sur les réseaux sociaux.

Cette méthode de classement appelle déjà une observation : elle ne prend pas en compte le nombre de “retweets”, c’est-à-dire le nombre de fois où un message (tweet) est “partagé” sur Twitter. Or, la capacité d’un compte Twitter à générer des retweets est pourtant très révélateur de son niveau d’influence.

Petit problème pour les banques françaises : aucune d’entre elles ne figurent dans le classement de The Financial Brand. En tête de ce classement, on trouve bon nombre d’institutions américaines telles que Wells Fargo, Bank of America, ou encore Citi.

Mais cette étude est toute relative. En effet, les banques prises en compte dans ce classement communiquent principalement sur les réseaux sociaux en anglais. Ce qui relativise les faibles scores des comptes officiels des banques françaises.

D’ailleurs, le site Culture Banque publie un comparatif des scores Klout des banques françaises.

Qu’est que Klout ?

Klout est un site web qui mesure l’influence (en anglais “clout”, d’où son nom) des utilisateurs de réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn, Foursquare, Google+ (si, si, c’est encore considéré comme un réseau social), Instagram, et même Wikipedia.

Et là, on se rend compte que les scores Klout des banques françaises sont très honorables. Au jour où est rédigé ce billet de blog, la banque BNP Paribas a un Klout de 83 alors que la banque Wells Fargo, numéro un du classement a un Klout de 89, et le Credit Suisse, première banque européenne et douzième du classement de The Financial Brand a quant à elle un Klout de 87.

La manière dont est calculée l’influence d’une banque par Klout en fait un indicateur de présence sur les réseaux sociaux beaucoup plus parlant que le classement de The Financial Brand.

Les banques françaises ne sont donc pas autant en retard sur les réseaux sociaux que ce classement pourrait nous le faire croire. Certaines d’entre-elles font d’ailleurs du très bon travail.

Une chose est sûre, la présence d’une entreprise, quelle qu’elle soit, sur les réseaux sociaux est indispensable. Ne serait-ce que pour occuper l’espace.

Toutefois, la communication digitale ne s’improvise pas. Et même de grandes institutions ne sont pas à l’abris. La banque JPMorgan, qui a fait les frais l’année dernière d’un monumental bad buzz suite à une mauvaise utilisation de Twitter, peut en témoigner.

N’hésitez pas à vous entourer de professionnels pour communiquer, tout le monde n’a pas les reins aussi solides qu’une banque.

Malou Brévault

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.